dimanche 23 février 2014

La révolution « pariétale » américaine



Voilà une nation, les USA, dont les dirigeants rêvent d’imposer leur « civilisation », leur magnifique société au monde entier. Rêve très « vulgaire » que bien des dirigeants paranoïaques ont eu avant eux. Mais là, où l’on retombe dans la réalité la plus hilarante, la plus insolente et qui vous ramène à la juste dimension des choses de la vie, c’est lorsque vous tombe sous les yeux une « pépite » de ce genre : une pancarte de magasin où l’on voit trois mains sensées représenter le nombre 15 !
Quand j’ai mis le mot « révolution » dans le titre de mon article, ce n’est pas un hasard ou une distraction de ma part. Je l’ai pris au sens originel du terme. C'est-à-dire qu’une « révolution » d’un objet ou d’une chose quelconque, c’est le parcours que font cet objet ou cette chose pour partir d’un point et après un plus ou moins long voyage, revenir au même endroit. Parce que ces mains jaunes m’ont fait, irrésistiblement, penser à ces traces vues dans les grottes de Lascaux que nos ancêtres très
lointains avaient laissées en projetant de la suie sur leurs « pattes » velues. L’art pariétal de la préhistoire.
Voilà où en sont nos chers amis d’outre-Atlantique ! Un retour aux sources, en quelque sorte !
C’est fabuleux de savoir qu’à l’époque d’Internet des milliards de « smart-phone » qui « gazouillent » sur notre planète, il existe encore des individus qui ne savent pas compter sur leur doigt ! Mais s’ils ne savent pas compter, c’est qu’ils ne savent pas lire non plus ? Logique non ? Alors vont-ils seulement comprendre : 15 is THIS many ? Je me demande ! Pas vous ?
N’accablons pas nos amis Américains, nous aussi, nous avons des ministres, des professeurs et des politiciens qui travaillent au retour de la  « révolution pariétale » pour nos chers enfants ! 

jeudi 20 février 2014

Eratosthène, plus fort qu’Einstein !



  Ce mathématicien grec, qui vivait, il y a plus de deux mille ans, a réussi un exploit intellectuel absolument ahurissant. Je tombe, l’autre jour, par le plus grand des hasards, sur une vidéo où un jeune et très pédagogue professeur nous raconte une histoire à peine croyable et pourtant authentique !  Le titre de cette vidéo vous en donnera un avant-goût :
« Mesurer la circonférence de la terre avec un bâton et un chameau » !
Oui ! Vous lisez bien ! Avec un simple bâton et un bon vieux chameau, surnommé « le vaisseau du désert » notre Eratosthène et son puissant
cerveau sont arrivés à calculer la circonférence de la terre avec seulement 1,2% d’erreur. Tout ceci près de trois siècles avant JC.
Maintenant, je dois vous avouer que je connaissais un peu l’histoire. Mais ce qui me l’a remise au goût du
jour, d’une manière aussi sensationnelle et ludique, c’est la démonstration de ce jeune professeur avec sa manière ironique,
décalée, remise au goût du jour, de vous parler d’un sujet sérieux avec un semblant de dérision perverse qui vous piège jusqu’au bout !
Ah ! Si tous les enseignants avaient son talent ! Mais cette petite chaîne sur « Youtube » qui s’appelle « e-penser » est formidable et mérite le détour pour tous ceux qui sont, comme moi, des curieux maladifs.





QUAND JOHNNY DEPOUILLE JEAN-PHILIPPE

Après ma « lettre à Jean-philippe » qui n’était qu’un cri d’humeur, de chagrin et de colère, je me suis mis à réfléchir sur toute l’épopé...