mardi 7 décembre 2010

L'humour au stéthoscope!

Autant vous le dire toute de suite; je déteste tout ce qui a un rapport avec le monde médical. Je fuis les films ou les séries où sévit la moindre blouse blanche, où pointe le moindre stéthoscope.
La série « Urgence » me fait toujours  « zapper » en « urgence ».
Le docteur House est définitivement le docteur « Hide » pour moi! Je ne suis pas plus hypocondriaque que la majorité de mes contemporains mais j'ai simplement une aversion maladive pour le milieu médical. Ceci étant dit, je respecte infiniment la science et le dévouement des médecins et du service hospitalier. Quand j'y ai eu recours, j'en ai toujours été satisfait.
Mais j'ai découvert mon « héros »! Celui qui me fait hurler de rire à chaque fois que je le vois dans cette émission: « Le magazine de la santé, sur la « cinq »: Michel Cymes.
Avec lui, je l'avoue sans honte, j'ai passé des moments de fou-rires, de délires comiques absolument merveilleux.
D'abord, j'ai cru que c'était un journaliste spécialisé dans le médical. Mais pas du tout!
C'est un vrai médecin. Diplômé par la faculté! Un vrai toubib généraliste!
J'ai appris, par hasard, son côté comique par quelques clips vidéo de « zapping » aperçu un soir de fêtes de fin d'année. Mais je me suis dit que c'était occasionnel, accidentel. Grave erreur! Monsieur sévit continuellement. A tel point, que moi, qui étais si réfractaire à toute émission médicale, je me surprends à écouter celle-ci avec une attention soutenue. Mon propos est un peu « malhonnête » et un tantinet « faux-cul » car ce que j'attends ce n'est pas l'information médicale sur un sujet dont je me fous éperdument, mais la grosse vanne de carabin que mon brave Michel va sortir au grand scandale de sa pauvre collègue. Collègue qui vit dans un stress permanent, un stress épouvantable dans l'attente de la blague ravageuse ou la réflexion de comique troupier de son voisin.
Les sommets sont atteints, bien sûr, quand sont abordés les sujets sur la sexualité.
Alors là.....c'est l'apothéose! Le nirvana de la gaudriole médicale.
« Une spectatrice nous dit que son ami a des boules de graisse sur les testicules...! »
Le médecin invité, autre que Cymes, dit alors:
« S'il n'en a qu'un, c'est ne pas grave, mais plusieurs, il faut une anesthésie générale mais bénigne »
Réflexion sortie d'une bouche à la voix gutturale:
« Oui, et puis au moins, cela ne lui coûtera pas la peau des.......... »
Yeux au ciel de sa pauvre collègue!
Et comme cela, des dizaines de fois! Je suis aux anges! Vous allez penser qu'il m'en faut peu, et que j'ai sûrement l'esprit tordu! Tant pis! Je l'assume parfaitement bien!
Mais ne me privez pas de mon docteur  « miracle »! Celui qui arrive à me faire rire de la médecine!
Petit florilège des vidéos de mon « comique des cliniques » préféré:


QUAND JOHNNY DEPOUILLE JEAN-PHILIPPE

Après ma « lettre à Jean-philippe » qui n’était qu’un cri d’humeur, de chagrin et de colère, je me suis mis à réfléchir sur toute l’épopé...